La Musique Internée. Une exposition du CERCIL

A Orléans, le CERCIL (Centre d’Etude et de Recherche sur les Campas d’Internement dans le Loiret et la Déportation Juive – Musée-Mémorial des Enfants du Vel d’Hiv) propose à ses visiteurs une nouvelle exposition, à voir jusqu’au 4 mars : La Musique Internée.
cercil_bandeau

La musique et l’art contre l’enfermement

L’exposition La Musique Internée s’intéresse aux activités musicales élaborées par les juifs internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, de mai 1941 aux premières déportations.

3700 hommes, qui resteront jusqu’à un an dans ces camps dans l’attente terrifiante d’un

Collection Georges Monnier-Shraer

Collection Georges Monnier-Shraer

exil forcé et sans retour vers Auschwitz, ont trouvé dans la perpétuation de leur art, alors même qu’ils étaient privés de liberté, une forme d’exutoire, et le moyen de rendre le quotidien moins douloureux.

Musiciens, compositeurs, chefs d’orchestre et artistes se sont ainsi mobilisés pour monter chorales, cours de chant et orchestres, et produire, encore, une musique dont le CERCIL a rassemblé les traces, sous forme d’enregistrements, de partitions, témoignages et photographies. 

Le vendredi 4 janvier 2014 à 15h, le Musée-Mémorial des Enfants du Vel d’Hiv propose à ses visiteurs une visite commentée de l’exposition, par la médiatrice culturelle Aude Prieur.

Le Musée du CERCIL à Orléans

Ouvert le 27 janvier 2011, date symbolique anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, devenue Journée Internationale dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah, le Musée-Mémorial des Enfants du Vel d’Hiv permet au CERCIL de développer ses activités à travers l’exposition de ses travaux et recherches, et la création d’un centre de ressources riche de plus de 3500 titres. 

Le Musée du CERCIL

Sous l’égide de la Marie d’Orléans, maître d’ouvrage du projet, le Musée a reçu l’appui financier en particulier de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de l’Etat, de la Région et du Département.

Les travaux du CERCIL se concentrent sur l’Histoire des camps d’internement dans le Loiret, et le douloureux parcours des 15 000 personnes juives, dont 4700 enfants, enfermés dans les camps de Pithiviers de mai 1941 à septembre 1942, et dans le camp de Beaune-la-Rolande de mai 1941 à juillet 1943. Elles seront quasiment toutes déportées vers Auschwitz, et assassinées dès leur arrivée.

Une mission pédagogique essentielle

Transmettre, témoigner, collecter les traces de ces événements parmi les plus sombres de notre Histoire, est la mission que le CERCIL s’est fixée. Le Musée se veut un lieu d’échanges, de rencontres et d’enseignement historiens. Il permet au CERCIL d’amplifier ses actions (approfondissement de la recherche, recueil de témoignages et de documents, travail avec les établissements scolaires, ateliers pédagogiques, proposition d’événements culturels : conférences, projections, théâtre, expositions…), destinés à faire vivre la mémoire des terribles événements qui se sont déroulés dans les camps du Loiret.

cercil

Aussi, le Musée propose-t-il régulièrement  des rendez-vous à ses visiteurs, autour d’un thème inhérent à ses recherches.

fuhrerEn décembre, on pourra ainsi participer, le vendredi 27 à 15h, à un atelier consacré au dessin animé, outil de propagande pendant la seconde guerre mondiale : « Cet atelier met en lumière la critique ou l’éloge de la société allemande totalitaire et antisémite qui ont été faits sous les crayons américain, nazi et vichyste » (source : Agenda du CERCIL).

Et le dimanche 29 décembre à 15h, la présidente du CERCIL, Hélène Mouchard-Zay, animera la visite du Musée-Mémorial.

 

CERCIL – Musée-Mémorial
45 rue du Bourdon-Blanc
45 000 Orléans
Tél : 02 38 42 03 91

http://www.cercil.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *